avr 22

Département Oncologie

 » Les travaux de recherche réalisés dans le département d’Oncologie visent à comprendre le fonctionnement de la cellule, qu’elle soit normale ou tumorale. Pourquoi et comment une cellule devient-elle maligne et donne-t-elle naissance à une tumeur ? Cette problématique intègre la dimension de l’organe en considérant que les relations établies normalement entre une cellule et ses voisines dans l’organe sain sont profondément modifiées dans le nouvel organe qu’est la tumeur.

Read More »

Posted in Oncologie | Commentaires fermés
avr 15

Département d’Endocrinologie

« Le siècle dernier a donné un nom, un gène, une localisation tissulaire à chacune des hormones qui participent au contrôle des grandes fonctions de notre corps (croissance, fertililité, métabolisme…). Aussi, ces hormones ont montré leurs deux facettes, l’une bénéfique où un taux, un rythme voire un degré de régularité de sécrétion hormonale « golden window » sont décisifs pour contrôler harmonieusement l’homéostasie et l’autre néfaste où une moindre anomalie de cette « golden window » sanctionne notre état de santé. Malgré les efforts de séquençage des gènes codant dans ces systèmes endocrine, on est toutefois encore loin d’avoir identifier les conséquences fonctionnelles de ces gènes qui devraient nous donner les clés pour décrypter la genèse des processus hormonaux et leurs défauts lors de pathologies. Read More »

Posted in Endocrinologie | Commentaires fermés
avr 07

Département de Physiologie

« Les canaux ioniques sont des protéines de la membrane plasmique activées par des variations du potentiel membranaire (dépolarisation) qui permettent les transferts d’ions (Na +, K +, Ca 2+, Cl -) entre les milieux extra et intracellulaires et en conséquences contrôlent l’exitabilité cellulaire. Les caractéristiques biophysiques des canaux ioniques et des micro-courants qu’ils génèrent sont essentielles non seulement pour les cellules excitables tels les neurones et les cellules musculaires, mais plus largement dans le cadre de nombreuses fonctions physiologiques liées à une régulation précise de l’homéostasie ionique. Le séquencage des génomes modèles et humain a conduit à l’identification d’un large repertoire de sous unités, chaque canal ionique étant en généra formé de l’assemblage de plusieurs sous unités. De nombreuses pathologies sont liées à des modifications du niveau d’expression et/ou des propriétés fonctionnelles (remodelage) ou liesé à des mutations (canalopathies) d’une des sous unités d’un canal ionique. En revanche, les canaux ioniques de par leur diversité , leur spécificité tissulaire, leur accessibilité sont des cibles pharmacologiques de choix pour le traitement de pathologies variées incluant les pathologies vasculaires, cardiaques et neurologiques. Read More »

Posted in Physiologie | Commentaires fermés
avr 07

Département de Pharmacologie Moléculaire

« Le séquençage du génome d’un nombre croissant d’espèces, dont l’Homme, a confirmé la complexité des systèmes moléculaires impliqués dans la communication cellulaire. Ceci est parfaitement illustré par le grand nombre de gènes codant pour des récepteurs membranaires. Ces récepteurs constituent la principale cible des médicaments (mais aussi des drogues) actuellement sur le marché. Cependant, la fonction et les ligands de beaucoup de ces récepteurs ne sont toujours pas connus. De tels récepteurs orphelins offrent de nouvelles possibilités pour le développement de nouveaux médicaments. L’analyse des gènes a aussi démontré que des mutations naturelles de ces récepteurs sont souvent à l’origine de pathologies génétiques chez l’homme.

Read More »

Posted in Pharmacologie | Commentaires fermés
oct 18

Département de Neurobiologie

« Dans son livre «Discovering the brain», James Watson écrit «le cerveau est l’objet le plus complexe que nous avons découvert pour le moment dans l’univers». Pour comprendre les fonctions du cerveau, nous devons nous confronter avec cette complexité.

Ce département étudie comment, où et quand certaines familles de gènes sont exprimées et quelles sont leurs fonctions. Nous avons un intérêt particulier pour les récepteurs couplés aux protéines G (RCPGs) et pour les transporteurs. Jusqu’à ce jour, on peut estimer que 99% de la littérature en Neuroscience s’est intéressé à 1% du génome.

Read More »

Posted in Neurobiologie | Commentaires fermés